LÉNA
HAGER

Projet Hiraeth

This is a house
(456 houses)

Installation, 2021
Latex, colle, pigments, fils, chaîne,barre d’acier

THIS IS A HOUSE (456 HOUSES) est une sculpture suspendue composée de de 456 images de maisons incrustées sur de petits rectangles de latex d'environ 5x6 cm, tous cousus les uns aux autres à la manière d'un patchwork.

On y trouve des maisons qui existent, d'autres qui n'existent pas, de petites maisons, de grandes maisons, des maisons en paille, des maisons virtuelles, des maisons colorées, des maisons démolies, des maisons neuves, des maisons qui abritent de grands rêves de stabilité, des maisons en construction, des maisons d'autrefois, des maisons de famille, des maisons cassées, des maisons fragiles... Cette sculpture est une collection de portraits de maisons prises de face, seules. Malgré ses variations architecturales, sa forme est toujours reconnaissable. Elle évoque et appelle à toutes sortes de choses. C'est une image qui ne disparaît jamais complètement.

À travers l'accumulation de portraits statiques répétées et similaires opère une sorte de saturation sémantique visuelle :  la forme hurle, s'épuise et existe au-delà du concept qui lui est rattachée. C'est l'essence pure de la maison qui demeure à travers toutes ces images fantomatiques flottantes. Aucune scène de vie particulière ne figure dans ces images  : ni draps dehors, ni enfants qui jouent; ce sont des maisons dans l'attente de quelque chose. 

Juliette Lena Hager (1998, France) est une artiste multidisciplinaire qui vit et travaille à Londres.

 

Sa pratique implique l’utilisation et la confrontation de divers matériaux et médiums. Les objets qu’elle fabrique tendent à se retrouver au sein d’installations afin de s’activer ensemble et faire paysage. Son travail explore réalité et souvenirs, déréalisation et disparition. Usant d’images d’archives ainsi que d’une imagerie archétype du quotidien et du rural, elle explore l’immatérialité du souvenir et de la perte. À travers la répétition, la déconstruction et la fragmentation de ses sujets, elle donne corps au phénomène de déréalisation.

Advocating for
women and
gender minorities
through art