15.03.2022/ 20.03.2022

35-37 rue des Francs Bourgeois

75004 - Paris

Ether Astral

Exposition Collective

Oeuvres :

Gilles Asquin

Pauline d'Andigné

Yanma Fofana Fany

Laure-Anne Tchen

Célia Zahra

Les Immortel·le·s

 

Réservé aux insensés, ce sont les mots que lit Harry Haller sur la devanture lumineuse d’un théâtre un soir qu’il erre dans les rues de sa nouvelle ville. Ce Théâtre Magique que seul·e·s certain·e·s peuvent saisir, les oiseaux de nuit et vagabond·e·s que le monde ronge. 

Harry Haller est le personnage principal du Loup des Steppes (1927) d’Hermann Hesse, hypersensible et mélancolique il nous partage son vague-à-l'âme et nous ouvre les portes de grandes introspections. Bien que ce héros soit aujourd’hui quasiment centenaire, les maux qui le traversent sont plus que contemporains. La dépression et la crainte d’un faschisme grandissant le transcendent. Le théâtre, les autres univers magiques qui viennent s’ouvrir à lui ainsi que la rencontre des immortel·le·s apparaissent comme les lueurs d’espoir d’un monde trop assombri.

 

"Toutes ces pensées (...) m’apparaissaient familières, profondément connues, puisées à la source même de mon imagerie, de ma mythologie, la plus mienne. Les immortels, tels qu’ils vivent dans l’espace en dehors du temps, cristallisés en images, planant comme dans l’éther, dans l’éternité transparente, dans la gaieté glaciale, astrale, radieuse, de ce monde supraterrestre, où donc avais-je connu tout cela ?" 1

 

Des silhouettes — peintes ou sculptées — baignent dans l’œuvre crépusculaire de Pauline d’Andigné. Attendent-iels l’ouverture du Théâtre Magique ou bien en sont iels les hôtes ? Les créatures de Laure-Anne Tchen accueillent les spectateurices dans la douceur candide de leurs couleurs pastels. Amy, la petite fille papillon, et Zelda de Yanma Fofana Fany vous observent prendre place de dans la rotonde pendant que les silhouettes et leurs accessoires de Gilles Asquin, Kawter El-Massioui et Célia Zahra vous laissent miroiter que peut-êtres vous aussi pourriez-t- être Immortel·le·s en les revêtant.



H. Hesse, Le Loup des Steppes, traduit de l’allemand par Juliette Pary, Calmann-Lévy, 1947, page 198

Une proposition d'Alien She
pour l'Exposition Collective Libre n°2 du 3537

Commissariat 
Cléo Farenc & Léonore Camus-Govoroff
 
Texte 
Léonore Camus-Govoroff

 

Advocating for
women and
gender minorities
through art