ANNABEL
LANGE

Projet Hiraeth

Sans titre
 

Installation, 2021
Coffret métallique, projecteur, cahiers

"Cette pièce consiste d’une longue vidéo de traduction "Du Coté de chez Swann", le premier tome des “Recherches” de Proust, de l’Allemand au Français sans préparation au préalable. Je n’avais ni lu ou regardé le livre auparavant; mon niveau de français est intermédiaire donc il y a des pauses récurrentes et hésitations pendant que je parle. C’est toujours dans la même chambre obscure éclairée par une  lampe. (Naturellement certaines parties ont été légèrement editées puisque résultant du rythme d’enregistrement)


J’ai été frappée par la mention du travail de Proust dans la note d’intention de l’exposition et sa prise de position dans la description de nostalgie et ressenti d’incomplétude. Mon expérimentation du texte trouvait son origine dans le désir d’interagir avec sa matière tout en comprenant ma propre aliénation, un espace ou le texte tout simplement défile. Le carnet couvre mon auto-observation, souvent de comment je respecte puis m’éloigne de mon approche par la séduction de la narration.

Le désir est plus celui de tactilité et sensibilité d’une langue qui n’est pas la notre et d’un endroit auquel on aspire, plus qu’un espace perdu. Tout a commencé comme un compte-rendu sobre, conceptuel et auto-observant d’une situation par opposition à la compréhension. Il me semblait que la recherche d’un autre domaine à travers la répétition, bien trop difficile d’atteindre réellement, pouvait rejoindre ce qui était décrit dans ton texte comme la séparation par et avec la communication et le language."

Annabel Lange naît à Göttingen en 1976. Elle vit et travaille à Berlin.

 

Après un apprentissage à Berlin, et des études de scénographie  à la State University of Art and Design Karlsruhe/ZKM (2008), Annabel Lange suit une carrière de scénographe et artiste visuelle. Elle est axée sur le conceptuel et le travail d’installation et sonde la relation entre le texte, l’image, et leur directes rencontres dans l’espace.

En 2017, elle choisit d’étudier à temps partiel à la Freie Universität Belin où son cursus se trouve être la philosophie, ce qui lui permet d’approfondir son intérêt pour la relation entre le langage et l’esthétique. Elle aime toutes les formes artstiques aux frontières floues, les formes qui bouillonnent à la conjonction de divers sens, le cinéma, la bande dessinée, l’installation..